Merci maîtresse !

 

Par Lila

Comme je vous en parlais déjà fin décembre ici, revoici le temps de se creuser un peu le ciboulot pour offrir (ou pas) un petit cadeau de fin d’année à la personne qui a pris soin (ou pas) de bébé chéri, grand garçon ou choupinette, pendant de longs mois.

Et comme d’habitude, mon cœur oscille entre : « cette maîtresse a été absolument top, offrons lui un petit présent » et « non mais finalement, c’est son boulot, dois-je vraiment la remercier pour cela ? ». Bref, ici la question se pose finalement assez peu car j’entretiens des liens assez « particuliers » avec les gens qui s’occupent de mes loulous (enfin, de Miss Deuz et de Troizounette pour être précise). L’instit de Miss Deuz fut ma maîtresse au même âge, il y a bien longtemps et la nourrice de Troizounette est mon ancienne voisine, lorsque nous étions petites. Bref, autant dire que le petit présent de fin d’année, au regard de l’attention et /ou de l’affection qu’elles dispensent à mes merveilles, est une évidence !

Mais comme d’habitude, afin d’être en accord avec ce que les autres parents offriront et dans l’idée de ne pas en faire des tonnes, nous partirons sur un petit présent homemade.

Vous voulez voir ?

Nos cadeaux tournent souvent autours de la « gastronomie » : du chocolat, du thé, un joli mug personnalisé, des bonbons… dès lors que l’emballage est sympa, ça fonctionne toujours. J’ai donc décidé d’exploiter ce filon avec un petit kit « c’est l’heure de la pause » qui alliera une jolie pièce de vaisselle (vintage of course), un peu de jardinage et la possibilité de se concocter une bon breuvage.

Notre petit cadeau sera donc composé d’un ensemble tasse et sous-tasse vintage en porcelaine fine et délicate, de pastilles de substrat, de quelques graines de menthe et d’une jolie carte de remerciement à gratter (que j’ai demandé à Sia de créer tout spécialement pour l’occasion) et que je trouve canon.

 

Avant d’offrir nos présents, j’ai bien évidemment testé le dispositif, simplissime :

On installe les galets au fond de la tasse (l’idéal reste bien entendu d’utiliser un pot afin que le surplus d’eau soit drainé).

 

On arrose assez généreusement pour reconstituer le substrat et on l’émiette un fois qu’il est bien réhydraté.

 

On y dispose les graines de menthe et on est patient.

 

Et voici le résultat, en quelques semaines, nous avons à disposition de jolies feuilles prêtes à l’emploi.

 

Il ne reste plus qu’à se concocter un bon thé à la menthe !

Menthe dans une tasse

Et comme chez ORNICAR, on pense à vous, parents débordés qui n’aurez pas forcément le temps de réunir tous les éléments pour ce cadeau, quelques exemplaires du coffret « Merci maîtresse » sont disponibles ici !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s