Tu veux jouer avec moi ?

tourne-disque-fisher-price-vintage

Par Lila

Je sais qu’on a pas mal tendance à vous parler de rentrée, fournitures scolaires et bonnes résolutions depuis quelques semaines, mais que voulez-vous, c’est quand même ce qui occupe pas mal nos vies de mamans actuellement.

Les enfants ont repris le chemin de l’école, nous celui du boulot et vogue la galère pour les quelques mois à venir.

Malgré les milliers de réunion parents / prof, d’étiquettes nominatives à coller sur la garde-robes de Troizounette (quoi, les chaussettes aussi ???) et sur les stylos de ses deux ainés, les dernières inscriptions aux activités extra scolaires (comment ça tu ne veux plus faire de danse mais de la flute traversière ???)… j’aime septembre.

J’aime septembre parce que je vois en chaque début d’année (civile ou scolaire) l’occasion d’un peu de nouveauté. J’aime acheter une jolie tenue de rentrée (oui, pour moi aussi, je trouve que c’est beaucoup plus agréable de retourner au bureau équipée d’un nouveau top), j’aime choisir les agendas, j’aime me projeter dans mille projets de déco et d’aménagement. Sauf que si la nouvelle paire de chaussures peut passer au budget de ce début d’année… Les gros travaux de la maison chaque mois de septembre, ça risque de coincer…

Alors, pour assouvir mes envies de renouveau et par la même occasion tenir un peu ma seule bonne résolution annuelle (toujours la même depuis 10 ans, y’à peut-être un truc à creuser là…) : « cette année, fini le bordel, le foutoir, la pagaille : on range !!! » j’ai sélectionné quelques petites inspirations pour les kids (et pas que d’ailleurs)… Détournement de jouets vintage ou DIY avec des plus récents, c’est beau, c’est fun et c’est par forcément très onéreux !

Pour commencer, il y a les fameuses patères animaux, qui permettent de recycler les anciennes figurines et de disposer du même coup de quelques crochets pour le cartable, le manteau, les déguisements qui trainent : tête ou fesse, c’est à vous de voir.

Sources : ici / ici / ici

On retient aussi les détournement sympa d’anciens articles de sport. Pour une chambre d’ado qui trouve qu’il a passé l’âge de faire du skate et qui commence à rêver d’une mob (pardon, on me dit dans l’oreillette que la mob ne se pratique plus depuis quelques années, nous parlerons donc de moto ou de scooter)… Ca marche avec tous les styles mais c’est bien plus joli avec des pièces vintage.

Sources : ici / ici / ici

 Avec de vieilles fournitures scolaires aussi, on peut faire des merveilles. Une fois la géométrie ou la géographie suffisamment maîtrisée par bébé chéri, hop on transforme le matos en élément de déco plutôt canon.

Sources : ici / ici / ici

En avant les histoires, du côtés des Playmobil aussi, il y a plein de chouettes DIY à imaginer, version cadre, horloge ou lampe. On peut même faire participer mininous à la réalisation, histoire de se faire pardonner de sacrifier son personnage préféré.

Sources : ici / ici / ici

Si vous en avez ras-le-bol de vous bousiller les pieds en marchant sur une petite pièce de Lego qui traine, pas de pitié : recyclez-les, exposez-les, encadrez-les… bref, faites en sorte de ne plus les retrouver par terre !

Sources : ici / ici / ici

Enfin, pour finir, mon détournement coup de coeur, c’est celui qui utilise de vieux jouets, à peine détournés, et qui prennent place tout naturellement au mur ou dans un coin de la chambre… des inspirations à retenir !

Sources : ici / ici / ici

Voilà, avec toutes ces jolies idées, plus d’excuse pour ne pas vous attaquer la chambre des kids. Et si vous cherchez la perle rare, le jouet vintage qui apportera la touche finale à la déco que vous aurez imaginé, n’hésitez pas à faire un tour ici.

Un samedi soir chez ORNICAR

Par Sia et Lila

Lila et moi nous retrouvons régulièrement en semaine pour le plaisir de nous voir mais je ne vous cache pas que très vite ORNICAR pointe le bout de son nez. Les nouvelles trouvailles et les projets qui avancent prennent vite le pas sur les piapiapia habituels de 2 amies qui se rejoignent.

Mais comme nous raffolons de ces piapiapia et que notre amie Petite Purpe aussi, elle a eu la gentillesse de nous convier à son anniversaire samedi dernier.

Alors quand Petite Purpe fête son anniversaire avec ses copines et ORNICAR, ça picole, ça piapiate, ça ricane, ça boulotte…

champagne-rose

fullsizerender-13

figurine

bracelet-cuba

Alors merci à Petite Purpe pour cette soirée et nous sommes pressées de fêter, ensemble, nos prochaines rides !

Souriez !

Par Sia

Alors… vous la sentez la rentrée ?

En ce qui me concerne, le rythme reprend doucement sa place, en même temps que mes cernes d’ailleurs !

Les journées sont plus courtes, les enfants plus fatigués et donc plus casse-pieds et les bonnes résolutions déjà au placard (on aura tenu 3 semaines, soit chaque année un peu plus longtemps, c’est bien).

Et puis il y a ces petites choses nouvelles qui donnent un élan de fraicheur au quotidien qui s’installe : les activités des petits (et des grands), les fournitures, le mobilier, les vêtements, la classe, ses nouveaux camarades et…son immortalisation à travers : LA PHOTO DE CLASSE.

Tous les ans je prends la pochette à 12 000 $, même si je ne m’étonne pas du peu d’originalité des clichés (surtout celui de 3/4 sur fond moche). Pire encore, je prends une pochette pour mes parents et une autre pour belle-maman. Coût de l’opération : 36 000 $ dépensés  dans le seul intérêt de ressortir les photos d’un carton dans 25 ans pour préparer une projection « photos de la loose » lors d’un événement de type anniversaire, enterrement de vie de garçon où même mariage. Tout le monde rira à la découverte de ces photos oubliées et moi, nostalgique d’un temps où mes bébés avaient encore besoin de moi, je clamerai, des trémolos dans la voix qu’ils étaient beauuuuuuuxxx, même sans dents !

Pas besoin du studios Harcourt pour photographier 23 écoliers édentés me direz-vous…

Et pourquoi pas ?

J’ai bien conscience que l’inspection académique a d’autres priorités actuellement et qu’en sollicitant le fameux studio, les 12 000 $ annoncés plus haut ne seraient plus une hyperbole, c’est pourquoi je laisserai ce dossier en suspend, un peu (beaucoup) en dessous de celui de la baisse du budget dans les écoles, de la pénurie d’Astem, de la hausse du prix de la cantine, du manque d’enseignants, patati patata…

Et je prendrai à bras le corps celui de LA PHOTO DE FAMILLE !!!

A bas les photos lisses et figées exposées au dessus de la cheminée, stop aux impressions sur toiles des sourires crispés !

Voici des artistes, parfois déjantés, qui donnent envie de se faire tirer le portrait !

Pour commencer, un extrait d’une série de photos prises par Ania Waluda et Michal Zawer. Vous pouvez retrouver les frasques de bébé Emilia ici.

 

John Wilhelm est un sale gosse ! Il met régulièrement sa petite famille dans des situations improbables…

Il a ça de sympa qu’il vous donne quelques tuyaux dans ses making of.

Retrouvez ses oeuvres et vidéos sur son site.

 

Quant à Dave Engledow, il est le meilleur père au monde, ou en tout cas, c’est ce qu’il tente de démontrer dans World’s best father qui est son album photo déjanté en ligne.

 

Danielle Guenther présente, « dans le meilleur des cas », ce qui attend les parents à travers ses Best case scénario. Elle donne une dimension complètement artistique à des scènes absolument absurdes du quotidien de toutes les familles. Enfants tyrans et parents asservis, c’est à vous…

 

Katya Legendre travaille sur le fil de la fiction. Elle dégage l’EXTRA-ordinaire des familles et donne du relief à des photos jamais figées. Le tout, sous l’oeil bienveillant d’A.N.A.TO.L.E, personnage récurrent qui signe les oeuvres de l’artiste. Retrouvez là ici

 

Voilà de quoi inspirer vos prochaines prises de vue et, même si les plus beaux souvenirs sont dans la tête, n’oubliez pas qu’une oeuvre d’art s’expose. Alors voici de belles occasions de faire risette, au moins quand vous les regarderez…

 

Un peu de douceur #2

Encore des bébés

Par Sia

Comme le temps passe vite !

Et oui, voilà un an tout juste que nous avons posté nos premiers articles sur ce blog ainsi que sur l’eshop que vous pouvez retrouver ici !

L’histoire d’ORNICAR c’est aussi une histoire d’amitié (presque vieille) entre Lila et moi. Des projets, des rêves, des envies que nous souhaitions assouvir depuis bien longtemps.

C’est ainsi qu’ORNICAR est né, au détour d’une soirée, même pas arrosée !

Notre bébé fête sa première année et c’est avec vous que nous la célébrons.

Lire la suite

Shopping de rentrée

youpi

Par Lila

Depuis que mes 2 plus grands  loulous sont en école primaire, je découvre avec joie le marathon des courses pour les fournitures scolaires. Je ne vous parlerai pas, comme l’an dernier, ici, du cahier en 29 x 32 et du protège cahier 21 x 29 ou du compas. Encore moins de la foultitude de livres à couvrir (à ce sujet, si quelqu’un peut m’expliquer pourquoi chaque mois de septembre, nous devons couvrir les livres alors que chaque mois de juin, les instits demandent aux enfants d’enlever le papier plastique pour irrémédiablement demander de nouveau aux parents de les re-couvrir à la rentrée suivante, je lui en serais grandement reconnaissante)… bref, non en cette rentrée, je voulais vous parler de la « mignonerie » vs la « basiquerie » des fournitures…

Lire la suite