Petits plaisirs d’hiver

Par Lila

Ouille, ça y est… Si vous êtes plus ou moins parisiennes, versaillaises ou cristolliennes (oui, c’est le joli nom que porte les habitantes de Créteil, vous apprenez un truc là hein!), et que vous avez des enfants scolarisés, possible que vous soyez sur le retour. Finies les vacances au ski (et l’orgie de raclette), comme du côté de chez Sia. Fini aussi le séjour en Bretagne, comme chez moi, (et l’orgie de crêpes)… Bref, les écoliers ont repris le chemin de l’école et leurs parents celui du bureau.

Les prochaines vacances, en avril, auront, espérons-le, une saveur plus ensoleillée… Mais d’ici là, il va falloir tenir encore un peu le coup, car même si les jours rallongent et que le mois de février est tout rikiki, l’hiver n’est pas encore tout à fait terminé.

Alors, si on en prenait notre parti ?

Voici donc une sélection de petits plaisirs d’hiver (certains fonctionnent aussi l’été hein). Vous y trouverez peu en vrac, du shopping, des idées de sorties, des adresses sympa, bref, mes coups de coeur de ce début d’année.

On commence avec la jolie marque de cosmétiques Akane Skincare. Bio, à base d’actifs naturels, conditionnés et fabriqués en France, les produits Akane font de la pomme (cultivée de façon raisonnée en Corrèze) leur ingrédient star. L’eau de Fleur et de Fruit est de tous leurs produits mon coup de coeur (l’odeur est dingue !).

Toujours côté shopping, la gniiiiii/kawaï girl qui sommeille en moi (mais qui ne dort jamais que d’un oeil) a littéralement craqué devant ces 4 pin’s chez Hema, à 5 euros le lot (plusieurs modèles disponibles). Bon, le seul problème c’est que je suis obligée de les planquer de Miss Deuz et Troizounette !

Vous les voyez mes jolies Gazelle ? Comme je vous en parlais ici, Adidas offre la possibilité de personnaliser ses (futures) chaussures. Après des jours et des jours d’hésitation, j’ai enfin réussi à me décider sur la matière et les couleurs (pour finir sur du noir/blanc/gris, je suis une fille classique finalement !).

Côté chouette sortie, alors que je cherchais les horaires des patinoires du coin, je suis tombé sur le site du village sportif de Torcy. Au programme, piste de ski, de luge et patins à glace, à ciel ouvert bien sûr. Skier à Paris quand on n’a pas l’occasion de partir à la montage, qui dit mieux (les tarifs sont raisonnables : 5 € l’heure de ski par exemple) ?

On termine par deux sorties, pas tout à fait à classer dans la rubrique « petits » plaisirs…

Pour commencer, et dépêchez vous, la dernière a lieu ce soir, La Flutte Enchantée à l’Opéra Bastille (il est peut-être encore temps de choper des places). La mise en scène moderne et surprenante de Robert Carsen vous fera passer un moment enchanteur. Du feu et des trombes d’eau sur la scène, des personnages parfois comiques, d’autres attachants, bref, une très belle réussite.

Et si vous chercher une chouette adresse pour vous restaurer après le spectacle, je ne peux que vous recommander le Neva Cuisine, 2 rue de Berne, dans le 8e. Une carte de saison, des produits d’une grande qualité, des associations de produits audacieuses et une équipe aux petits soins, tous les ingrédients y sont réunis pour passer un super moment. Formule entrée / plat ou plat / dessert à 38 € (la sphère au chocolat est véritablement à tomber) !

Et vous, c’est quoi vos coups de coeur du moment ?

Tout là-haut…

Par Sia

Après une super semaine à la montagne, je me demande comment je vais m’habiller pour aller bosser !

Non pas que je sois très à cheval sur ma tenue mais disons qu’après le régime raclette/pomme de terre/viande de grison/abondance/chocolat Suisse/crêpes/gaufres, je ne suis pas sûre de pouvoir rentrer dans mes vêtements (et ce n’est pas comme si je faisais un 36 n’est-ce pas…). J’espère que ma copine Petite Purpe pourra me filer un tuyau sur ses  périodes detox même si rien que d’y penser j’ai envie de coller ma tête dans le frigo.

Toujours est-il que nous avons apprécié cette petite semaine en Haute-Savoie tout à fait dépaysante.

C’est d’ailleurs étonnant comme on se fait au style kitchissime de la montagne sans sourciller. Les sculptures en bois, les sonnailles, le rouge et blanc, les peaux de bêtes…

Disons que cela a tout son charme mais que hors contexte on se croirait dans un catalogue Ikea de 82.

ikea

Du coup je me suis demandé ce qu’on pouvait trouver d’un peu plus moderne mais toujours dans cette ambiance montagnarde et authentique.

Voici donc ce que la toile nous propose pour une décoration au sommet !

Retrouvez les inspirations ici, , par ici ou , la chambre se trouve ici et voici la salle de bain par .

Alors comme vous n’allez probablement pas vous lancer dans des travaux, voici quelques éléments de déco pour une ambiance hivernale que vous changerez en fin de saison.

Pour le trophée je vous invite à vous rendre . Vous trouverez les bouts de canapé ici, la vaisselle tout schuuussss par et les coussins chez Three Bad Seeds.

Et pour les tapis que vous avez vu dans les inspirations, sachez qu’ORNICAR vient d’en recevoir de nouveaux que vous pouvez retrouver sur l’eshop !tapis-beni-ouarain

 

 

 

 

Saint Valentin, la jolie collab’

les-recreations-d-ornicar-saint-valentin-120x1200

Par Lila 

Un peu comme Sia, qui vous l’expliquait déjà ici, je suis plutôt issue d’une génération qui parle peu à ceux qu’elle ne connait pas. Alors entendons-nous bien, pas complètement asociale, je papote volontiers avec ma voisine de train des retards incessants sur la ligne Z et j’échange sans problème avec des parents d’élèves sur les menus (pas top) de la cantoche, en attendant la sortie loulous (pour peu qu’exceptionnellement je ne sois pas en retard sur l’heure de la récup), mais globalement, ça s’arrête là. Et pourtant…

Et pourtant, depuis le début de l’aventure ORNICAR, je découvre avec plaisir qu’on peut entretenir des rapports aussi sympathiques que bienveillants sur les blogs ou les réseaux sociaux, avec des minettes que l’on n’a jamais rencontrées… Et mieux, j’ai appris que le virtuel peut aussi « booster » une rencontre issue du réel.

C’est la cas avec Corinne, des miscellanées du canapé, dont je vous ai déjà parlé. Corinne, avant d’être une copine virtuelle, est une collègue IRL. Cela fait de nombreuses années que nous travaillons côte à côte… Et nous nous entendions plutôt bien, partageant, ponctuellement, quelques passions communes, comme celle pour les sacs à main (par exemple).

Sauf que depuis le lancement de ce blog, nous avons d’autres points communs… Et, au détour d’une pause devant la machine à café, on échange sur nos comptes Instagram respectifs… Une discussion en amenant une autre, on parle de nos projets, nos week-end et nos loulous, on échange même quelques recettes de cuisine et des DIY.

Je ne sais plus comment est venue exactement l’idée d’une collab’ à l’occasion de la St Valentin, ni même qui en était à l’origine (elle je crois), mais une chose est sure, cela m’a permis d’apprendre à la connaitre davantage et nous a donné prétexte à nous organiser un déj en tête à tête pour évoquer notre projet (alors que l’on prend globalement assez peu le temps de se poser entre midi et deux : journée marathon oblige !).

Bref, Corinne est une graphiste de talent (ça je le savais déjà) et une nana super (je le savais aussi)… Je vous invite à découvrir son joli univers ici… (son amour du papier, ses créas, ses explications limpides sur la façon de bien démarrer avec le bujo, ses printables canon et tant d’autres choses). Princesse (désolée, private joie inside) : on remet ça quand tu veux !

Je suis donc très fière de vous présenter notre petit projet de déco homemade, pensé à deux têtes et réalisé à quatre mains, à l’occasion de la fête des amoureux… Il s’agit d’une petite création autour du tissage, avec l’idée que les liens se nouent chaque jour…

Bref, je vous laisse découvrir le kit « Tisse-moi une histoire (d’amour) » :

les-recreations-d-ornicar-saint-valentin-detail-640x427

L’idée est simple : pouvoir créer un petit objet de déco, dans l’esprit wall hanging avec des matériaux qui ne demandent pas de gros investissements, pour afficher fièrement vos sentiments, pour un soir, ou pour plus longtemps…

Vous aurez besoin d’un support bois (un pic à brochette fait parfaitement l’affaire), de brins de laine, de quelques fils pailletés, de breloques évoquant l’amour (ici nous sommes parties sur des symboles très lisibles : le cœur, l’infini, le mot « LOVE »…), de rubans et de papier épais et coloré pour découper les formes de votre choix.

les-recreations-d-ornicar-saint-valentin-materiel-640x640

Il ne vous reste plus qu’à assembler ces différents éléments en utilisant le nœud tête d’alouette pour attacher vos fils de laine et grigris au support de bois…

les-recreations-d-ornicar-saint-valentin-alouette-640x640

Et voici !

les-recreations-d-ornicar-saint-valentin-120x1200

Corinne, vous a aussi concocté une chouette boite pour empaqueter joliment votre petit tissage.

Vous pourrez télécharger le printable ici

pdf-boite-rose

Et si vous envisager un tissage moins girly en termes de coloris, vous trouverez le gabarit de la boite grise ici

printable-boite-grise

Je vous souhaite une belle et heureuse St Valentin !

40 ans !!

Par Sia

Quel bel âge !

Enfin c’est ce que disent ceux qui s’en approchent ce qui n’est pas mon cas.

Cette année ce sont les 40 bougies du Centre Georges Pompidou que l’on souffle. Et en grande pompe (si j’ose dire).

Le centre a été inauguré le 31 janvier 1977 et s’est voulu un carrefour culturel de la création moderne et contemporaine. Bibliothèque, musée, cinéma, design, musique il y en a pour tous les goûts et tous les âges.

Les BB et moi nous y sommes donc rendus en ce week-end anniversaire.

Et contrairement aux anniversaires habituels, c’est nous qui avons été gâtés. L’accès était totalement gratuit (ce qui nous a cependant valu de loooooooongues files d’attente), les concerts s’enchainaient, toutes les salles étaient en libre accès (nous en avons profité pour essayer de trouver des différences entre Braque et Picasso, BB 1 a vu qu’on pouvait faire autre chose que des confettis avec des bouts de papiers en découvrant Matisse et il a été d’une insensibilité déconcertante devant Kandinsky)… Et puis… nous avons rencontré Tobias Gutmann !!

Tobias Gutmann est celui qui a inventé le Face-o-mat, l’hybride entre l’artiste suisse et une machine analogique. Il parcourt ainsi le monde pour tirer le portrait des personnes intriguées par cette machine haute en couleurs et en formes. Des interprétations abstraites plutôt accessibles aux profanes que nous sommes ! Joli pari et super rencontre. L’artiste est très sympa et intéressé par ses modèles, même quand il n’ont que 3 ans !

Vous pouvez le retrouver sur Instagram, Facebook ou ses sites Face-o-mat ou Tobiasgutmann. En tout cas c’est un joli coup de coeur pour moi et j’ai bien l’intention de le suivre (pas le soir dans ma voiture hein…).

 

Moi qui post rarement des photos de BB 1 et BB 2, voici leurs portraits !

DIY minute – le diffuseur d’huiles essentielles

diffuseur-huiles-essentielles-diyPar Lila

Après l’adoucissant pour le linge et le dépoussiérant maison (dont vous trouverez les recettes respectivement ici et ici) je m’attaque aux odeurs ! Les Febrez et autres Air Wick ont désertés la maison il y a bien longtemps… A la réflexion, je me demande d’ailleurs si je n’ai jamais utilisé aucun de ces produits. Autant je n’ai pas forcément été toujours très « naturelle » dans mon choix des produits d’entretien, autant j’ai toujours eu une quasi aversion pour ces « parfums » en bombes… Mention spéciale au pshittt qui se déclenche tout seul à intervalle régulier sans qu’on lui demande quoi que ce soit et qui  te sature l’atmosphère d’un jet chimique fragrance « prairies fleuries au printemps » (gloups).

Bref, ce n’est pas parce que je tente d’avoir une maison un peu verte que les odeurs de fritures (ou pire) sont les bienvenues. Car heureusement, il y a mille façon de parfumer son intérieur de façon relativement saine (et économique). Le bonus, c’est qu’en utilisant les huiles essentielles, en plus de parfumer la pièce, vous pourrez aussi assainir ou purifier  l’air (selon les différentes vertus de l’huile retenue).

Voici donc mon diffuseur d’huiles essentielles maison… attention, le tout vous prendra au moins 5 bonnes minutes à réaliser !

Vous aurez donc besoin :

  • d’un joli flacon
  • de pics en bois (brochettes par exemple)
  • d’huile végétale (comme l’amande douce)
  • et de quelques gouttes d’huile essentielle… (ici du tea tree)

Et ensuite, c’est simplissime : versez une bonne dose d’huile végétale dans un flacon de verre, ajoutez-y quelques gouttes (une dizaine) de l’huile essentielle de votre choix. Plonger les pics à brochette dans le flacon après avoir bien mélangé le tout. NB : une petite cuillère à café d’alcool permet, parait-il, d’aider les huiles à pénétrer le bois.

Vous pouvez décorer les pics, si le cœur vous en dit, façon petit bouquet ou avec quelques fanions réalisés au masking tape.

diffuseur-huiles-essentielles

Posez, inspirez, expirez…

On n’est pas bien là ?

 

Un dimanche enfermé !

Par Sia

Le temps se radoucit ces derniers jours, ce qui ne nous a pas empêché de nous enfermer ce dimanche.

Nous avons cependant changé de décor et c’est peu dire car nous sommes allé voir La revanche du Capitaine Crochet au théâtre des Variétés à Paris.

img_5141

Nous avons passé un super moment dans un lieu magique. Le théâtre est magnifique et le spectacle l’est tout autant. Les costumes sont superbes, avec une mention spéciale pour le Capitaine Crochet lui-même.

Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire, le Capitaine Crochet a été avalé par le crocodile, ce qui débarrasse le Pays Imaginaire de l’affreux pirate. Son équipage se retrouve sous la coupe du petit Mouche ou Moche pour les moqueurs… Les moussaillons s’ennuient de l’absence du capitaine et se lamentent jusqu’à ce que le crocodile, recrache l’indigeste Crochet. Celui-ci, de retour n’a qu’une obsession : se venger de Peter Pan !

La comédie musicale est très réussie. Chansons, danses, cascades, effets spéciaux… la mise en scène est très bien orchestrée et la pièce va au-delà des planches, ce qui donne une dimension plus étendue au spéctacle.

J’y suis allé avec BB 1 qui a 8 ans et ai laissé BB 2 avec son papa. J’ai hésité à l’emmener avec nous mais j’ai finalement bien fait. Je pense que ce n’est pas adapté aux enfants de moins de 5/6 ans. Au-delà de ces âges, il y en a pour tout le monde, les enfants ont participé à un spectacle drôle et magique et les parents ont également eu le droit à quelques clins d’oeil.

Bref, vous l’aurez compris, je vous invite à vous y rendre ! A 20 euros la place en Carré Or, nous étions placés au 3e rang. Evidemment lorsque l’on est 3 voire 4 cela fait un budget important mais c’est une très belle sortie. Je vous conseille de faire vos réservations sur BilletRéduc pour en réduire le coût.

Le seul bémol : vous le savez si vous allez au théâtre, rares sont ceux où l’on vous autorise à prendre des photos… Voici celles que j’ai trouvé pour vous.

Source iciet

Dépêchez-vous d’y aller car Tic Tac… le temps passe vite 😉

 

Belles plantes

plante-deco

Par Lila

Je n’ai pas la main verte, je vous l’ai longuement confessé ici… Pourtant, s’il y a bien une chose à laquelle je ne peux renoncer à la maison, ce sont les plantes !

Éléments de déco à part entière, elles donnent un petit plus à nos intérieurs. On prête même à certaines d’entre elles des vertus dépolluantes ou assainissantes (l’Aloe Vera notamment). Bref, aucune raison de s’en priver, d’autant que (sauf si vous optez pour un modèle de 2 mètres de haut et de 10 ans d’âge) l’investissement financier reste raisonnable (surtout avec l’éclosion, un peu partout, des foires aux plantes et bourses aux fleurs).

Et comme pour tout, en matière de plantes d’intérieur, il y a des tendances… Petit retour sur les stars de nos fils Instagram et Pinterest ces derniers mois.

Les succulentes

Ces jolies plantes grasses sont en léger retrait depuis le retour en fanfare des cactus, mais qu’importe, elles sont toujours là, et toujours aussi jolies. Elles demandes relativement peu d’entretien (et assez peu d’arrosage). En revanche, elles ont besoin de pas mal de lumière (les miennes ne survivent pas longtemps). L’extrême avantage que je leur trouve, c’est la facilité avec laquelle on peut réaliser des boutures.

Sources : ici / ici  / ici

De toutes les formes, de toutes les tailles et de toutes les couleurs, les succulentes s’accordent décidément très bien aux vieilles boites en alu et à la vaisselle vintage.

Les cactus

Grande star de nos salons ces derniers mois, les cactus donnent du piquant à nos intérieurs. Suivant le modèle choisi, le cactus évoque les tendances ethnic chic ou bohème. Ils ont l’avantage de supporter des expositions moins lumineuses que les succulentes et ne demandent que très peu d’arrosage (1 fois par mois en été / moins en hiver). Grands champions de la robustesse (et seuls spécimens qui survivent à la maison, c’est dire), ils apprécieront en revanche un petit dépoussiérage de temps à autre.

Sources : ici / ici / ici

Leur forme si spécifique et leur aspect « brut » ne seront jamais autant mis en valeur que par des matières nobles et naturelles : vive les pots de terre et les paniers en osier !

Les plantes aromatiques

Alors là, clairement, je suis mauvaise, très mauvaise pour faire pousser thym, ciboulette ou persil dans ma cuisine… Pourtant, au-delà du plaisir d’avoir sous la main des herbes fraiches pour parfumer ses plats, c’est un plus déco canon sur le plan de travail.

Sources : ici / ici et ici

Suivant le style de votre cuisine, le rendu sera impec avec des caisses anciennes, des jardinières en zinc ou des bocaux de récup… le tout étant de garder un petit esprit up’cycling.

Les feuillues

On ne présente plus la Monstera Deliciosa ni le Pilea, plantes stars des photos Pinterestables… Quant à l’Eucalyptus, on le voit partout, en branchage dans les dame-jeanne, vases et flacons rétro… Mais pourquoi ne pas le tenter sur pied, en pot ?

Sources : ici / ici  et ici

Ces petites merveilles ont l’avantage de s’accorder à de nombreux styles : vintage, kinfolk, scandinave… En accumulation, elles apportent même une petite touche jungle/tropical au salon.

Et vous, quels modèles de plantes chez vous ?